Archives par mot-clé : dictionnaire

Les brèves de comptoir

Depuis 1988, le succès en librairie de ces ouvrages est tel que l'expression de Jean-Marie Gourio «Brèves de comptoir» fait son entrée dans le dictionnaire. Avec plus de 1,8 million d'exemplaires vendus, les "Brèves de comptoir", citations authentiques recueillies dans les bistrots par Jean-Marie Gourio, et adaptées plusieurs fois au théâtre par Jean-Michel Ribes, deviennent un film réunissant une impressionnante brochette d'acteurs : François Morel, Didier Bénureau, Annie Grégorio, Régis Laspalès, Yolande Moreau, Valérie Mairesse, Bruno Solo, Laurent Stocker et Serge Bagdassarian, André Dussollier et Dominique Pinon comptent parmi les 75 comédiens qui se succèdent au bistrot, incarnant autant de personnages anonymes et attachants qui refont le monde sur le zinc, sous la direction de Jean-Michel Ribes.

Christian Pereira et Didier Benureau dans le film Breves de comptoir

Applaudies au théâtre par 750.000 spectateurs à l'occasion de trois spectacles successifs, les "Brèves de comptoir" revisitent l'actualité, la politique, la philosophie ou les moeurs par des traits d'esprits avec absurdité, humour noir ou poésie. "Sans tragique, il n'y a pas de drôlerie. J'espère que le film Les Brèves de Comptoir porte l'émotion de ces gens-là qui ressentent souvent solitude et désarroi à travers la gaieté. Ces phrases qui font les brèves de comptoir, sont des issues de secours", ajoute Jean-Michel Ribes, inquiet au passage de la raréfaction des bistrots.

Ces citations, issues de la France des bistrots n'ont pas vieilli et sont toujours aussi drôles à lire qu'à entendre. Entre mots d'esprit caustiques, bêtises, horreurs et vérités teintées d'humour, voici un florilège du livre "Brèves de comptoir" :

- "Le plus grand silence, c'est quand on est mort, sauf des fois y'a une taupe qui se cogne" - "Le Tibet, c'est montagnard. D'ailleurs, dalaï-lama, ça fait tyrollien" - "Le plus grand intellectuel du monde, même pour les courses il se fait une liste" - "Je suis chômeur occasionnel et en ce moment c'est l'occasion" - "Si tu bois de la bière sans alcool, ça fait encore plus alcoolique" - "Les familles recomposées, moi la mienne tout le monde est mort, elle est décomposée" - "La terrasse, ça fait vacances, alors que le comptoir, ça fait boulot" Source AFP  
Publié dans Expression, Livres, Personnages | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Les brèves de comptoir

Dictionnaire insolite des mots oubliés

Dictionnaire insolite des mots oubliés

dictionnaire-insolite-des-mots-oublies

Croquignole, pasquinade, mirliflore, paltoquet, songe-malice, crapoussin, désamour, zinzolin... autant de mots rares et précieux à redécouvrir sans modération !

Dans ce dictionnaire malicieux, Alain Duchesne et Thierry Leguay nous invitent à une promenade pittoresque et insolite aux pays des mots oubliés et nous expliquent comment de telles merveilles lexicales ont pu disparaître de notre langue courante, en raison de l'évolution de nos sociétés, de nos moeurs et de nos mentalités.

De surprenantes gravures anciennes et des citations de grands auteurs illustrent ces réalités disparues, comme l'indispensable bigotelle, qui servait autrefois à maintenir la moustache relevée durant la nuit !

Partez à la découverte de ces trésors oubliés de la langue française et délectez-vous de leur charme suranné et des témoignages qu'ils nous offrent sur une époque révolue.

Alain Duchesne et Thierry Leguay, tous deux professeurs de lettres.

Une langue est parfois délaissée comme «une vieille maîtresse». Quand ils arrivèrent dans l'Empire ottoman, les Oubouch furent accueillis par les Tcherkesses, et peu à peu (en moins d'un siècle), «ils se déshabituèrent de leur propre langue» : dans la vie de tous les jours, il leur était devenu plus commode, précise encore Dumézil, de parler en tcherkesse. Fort heureusement le français n'en est pas là. Il semble même se porter assez bien. Simplement, il se renouvelle ; des termes nouveaux apparaissent chaque jour, pour des vies brèves parfois, tandis que d'autres meurent, silencieusement. Ce livre est né du regret de voir des mots de bonne compagnie nous quitter.

On ne parle guère de ces termes obsolètes qui s'en vont doucement. Comme ces malades que l'on dit perdus, ils sont encore près de nous (on les trouve souvent dans les dictionnaires récents), mais pour combien de temps ? Seraient-ils devenus inutiles, comme le laisserait penser une vision instrumentaliste du langage ? La réalité est tout autre, et sauf quand ils désignent des réalités disparues, c'est assez étrangement (souvent sans raisons apparentes) que des fragments de lexique désertent nos livres et nos paroles.

Pourquoi ne dit-on plus que le temps d'abeaudit ? C'est là pourtant un terme utile, immédiatement compréhensible, et que rien n'a vraiment remplacé. Pourquoi avons-nous abandonné sade (antonyme de maussade !), désamour, s'aheurter, musiquer, desheurer ? Par négligence ou désinvolture ? En matière de langue, le désir s'accommode mal de la fidélité...

Publié dans Livres, mots rares et precieux | Marqué avec | Commentaires fermés sur Dictionnaire insolite des mots oubliés

Le dictionnaire de Laurent Baffie

Critique du dictionnaire de Baffie par Isabelle Aithnard pour le Blog « Femme qui rit » – l’Express Styles :

« Ce sont toutes les définitions qu’on a envie de faire circuler et qu’on regrette de ne pas avoir trouvées.

Adolescence : «Période pendant laquelle on prend son pied avec sa main».

Anecdote : «Petite histoire qui peut prendre des plombes quand c’est Michel Drucker qui la raconte».

CELLES QUE LES FÉMINISTES VONT ADORER ! 

Carat : «Unité de mesure de l’amour chez la femme».

LES BRILLANTISSIMES. C’est spirituel, relevé, jamais facile et toujours juste.

Enterrement : «Dernière sortie en boîte»,

Homard : «Crustacé décapode accusé de meurtre par une illettrée ».

LES PLUS MORALISANTES. Aïe, aïe, pour certaines, on frôle la démagogie ! Le Baffie provoc’ cacherait-il un père la morale ?

Banque : ” Etablissement qui nous refuse un découvert et dont on paie les faillites”.

LES BAFFIE PUR JUS.  Provoc et choc, elles feront mouche pour les baffiephiles et tache pour les baffiephobes. C’est du Baffie qui pourrait sortir de la bouche de Bigard.

Accouchement : «Frisée aux lardons» ou Hémorroïdes : «Tartare de fion».

LES PLUS INJUSTES. Beaucoup d’auteurs, dit-on, tueraient pour un bon mot. Hum, là, il ne s’agit même plus de mauvaise foi.

Blatte : «Indicateur de propreté des restaurants chinois»

LES PLUS POÉTIQUES. Ces définitions sont construites sur de jolies métaphores, des idées pleines d’imagination. Un vrai bonheur !

Escargot : ”Limace qui a accédé à la propriété”.

LES RÉCHAUFFÉES. Aïe, ça m’embête de le dire car Baffie est plutôt un défricheur qu’un recycleur mais les définitions suivantes ont un air de déjà vu ou plutôt déjà entendu.

Celle de l’Alcool (“Boisson qui permet aux mecs de baiser des filles moches et inversement” ) exhale des effluves coluchiens et celle sur la Conscience est en fait la définition du mot scrupule. Les latinistes le savent aussi bien que les spectateurs du film Erreur de la banque en votre faveur avec Gérard Lanvin et Darroussin où cette définition est citée. Quant à celle du mot Digression : «Sauter du Coca Light »…je l’ai entendue il y a plus de cinq ans déjà dans une pièce qui m’avait suffisamment assommée pour que j’en retienne les dialogues : La sœur du Grec.

Bon alors, Le Dictionnaire de LAURENT BAFFIE  on l’achète  ? Pensez-vous vraiment que j’aurais écrit tout cela si je n’en étais pas convaincue ! »

Isabelle Aithnard pour l’Express Style – Lire l’article entier

livre dictionnaire de Laurent Baffie

Le dictionnaire de Laurent Baffie

Super idée cadeau pour Noel, avec plus de 500 définitions, citations et explications interprétées par cet animateur de talent. Quelques exemples du livre de Laurent Baffie :

Grammaire définition : règles douloureuses.

Qu’est ce que la conscience ? C’est un petit caillou dans la chaussure qui nous aide à marcher droit.

Lépreux : persona non gratta  (j’adore !)

etc…

Retrouvez toutes les expressions humoristiques de Laurent Baffie au prix de 15 euros en moyenne, vous pouvez également télécharger ce livre sur vos tablettes et liseuses tactiles. A acheter sur les sites de la Fnac ou Amazon

Description de son oeuvre par l’auteur :

« Avant de me lancer dans l’écriture de ce livre, trois questions se sont imposées à moi :
1. qui cela va-t-il intéresser ?
2. cela vaut-il la peine de couper des arbres pour imprimer ça ?
3. combien cela va-t-il me rapporter ?
Après avoir répondu à la troisième question, j’ai immédiatement oublié les deux premières !
A la fin d’une scolarité pitoyable, dont je fus libéré à quinze ans pour mauvaise conduite, je n’avais pas le niveau pour faire autre chose que des vannes de titi parigot. Heureusement un ami (le grand Bertrand) m’a donné le goût de la lecture, et un autre ami (le petit Robert) m’a aidé à comprendre ce que je lisais. Si le chien est le meilleur ami de l’homme, le dictionnaire est le meilleur ami de l’autodidacte. Toujours dispo, ouvert et prêt à délivrer l’information recherchée, avec pour seule contrainte une bonne maîtrise de l’alphabet qui me fait encore défaut à ce jour. Cet immense savoir que j’ai acquis au fil des ans, j’ai décidé de le restituer aujourd’hui en écrivant mon propre dico. J’espère que vous trouverez autant de plaisir à le lire que je me suis fait chier à l’écrire, et j’espère surtout pour vous que vous sortirez moins cons de cet ouvrage, qui contrairement a son auteur saura traverser les siècles. Bonne lecture ! »

Publié dans Definition, Detournements, Expression, Livres | Marqué avec | Commentaires fermés sur Le dictionnaire de Laurent Baffie

Là, tu depasses les borgnes !

Tu depasses les borgnes !

S'ennuyer comme un remords et faire table basse du passé !

Les expressions françaises chahutées «Passer du coq à light», «tomber des nuls»,  «déballer les escaliers», «en perdre son lapin»... Bienvenue dans le monde tordant des expressions détournées de Sarah Doraghi ! Tour à tour drôles ou mignonnes, ces formules manquées vous feront découvrir comment les expressions françaises, déjà fleuries, - peuvent vite devenir des bijoux de drôlerie !

Sarah Doraghi, chroniqueur chez William à Télematin nous présente son livre sur les expressions détournées et "foirades" de la langue française. Ce dictionnaire est édité en aout 2012, format poche aux Editions First, illustrations par Emad, jeune dessinateur franco-iranien, préface par Gonzague Saint Bris.

Biographie de l'auteur

Sarah Doraghi a grandi sous la révolution iranienne et la guerre entre l'Iran et l'Irak avant d'arriver à Paris à l'âge de dix ans, sans connaître un seul mot de français. Elle présente aujourd'hui une chronique culturelle sur Télématin (France 2).

Publié dans Detournements, Expression, Livres | Marqué avec | Commentaires fermés sur Là, tu depasses les borgnes !

Oxymore Mon Amour – Dictionnaire

livre-oxymore-mon-amour

Passionné par les expressions idiomatiques, les nuances, les difficultés grammaticales et les aberrations de la langue française, Jean-Loup Chiflet – John-Wolf Whistle– est écrivain et éditeur. Son objectif, qui consiste à s'instruire en s'amusant, lui vaut un immense succès depuis des années. Il a écrit le fameux Sky my husband !,  regard humoristique sur la traduction du français à l'anglais, J'ai un mot à vous dire,  qui met en scène un mot qui raconte sa vie, de sa naissance dans une clinique à l'occasion d'une opération du larynx jusqu'à sa mort, Le Cafard laqué  ou Le Mokimanké, le dictionnaire des mots qui existent enfin,  après Le Dictionnaire des mots qui n'existent pas, Mais que fait l'Académie ?  et Le Dictionnaire des mots qui devraient exister.  Ses livres, pleins d'humour et de finesse, étonnent et enchantent les amoureux de la langue, française ou étrangère. Sa vocation se résume en trois mots : langue, pédagogie, humour. Il est notamment l'éditeur de Bruno Masure, Albert Algoud, Pascal Fioretto ainsi que d'humoristes tels que Jean-Jacques Vanier, Christophe Alévêque ou encore Gérald Dahan. Il est également l'inventeur du concept des Cahiers de vacances pour adultes.

À l'image de Tout l'or des mots et du Bonheur des mots publiés à la fin des années 80 sous la plume du regretté Claude Gagnière, Oxymore mon amour est une encyclopédie pratique, irrévérencieuse et parfaitement subjective des notions essentielles pour comprendre et parler notre langue.

Quelques entrées : Abréviation, Anacoluthe, Bescherelle, Calembourg, Duchamp, Esperluette, Francophonie, Grammaire, Homophonie, Incipits, Jargon, Littré, Métaphore, Néologisme, Oulipo, Palindrome, Quelque, Résidant, Synecdoque, Truisme, Us, Virelangues, Zeugme

Publié dans Livres | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Oxymore Mon Amour – Dictionnaire