Archives par mot-clé : vocabulaire

Barbarisme – Definition

Du latin barbarismus (« expression vicieuse »), provenant du mot grec barbaros (étranger), par extension «mot d'origine étrangère», parce que les étrangers avaient tendance à importer dans les langues latines et grecques les règles de morphologies, souvent d'orthographe et/ou de prononciation, mais aussi de flexion, ou de dérivation, de leurs propres langues.

Un barbarisme est une faute de langage qui enfreint les règles de la morphologie (la forme n'existe pas), non celles de la syntaxe (c'est alors un solécisme : la forme existe). Il consiste à importer dans une langue donnée, des formes qui sont usuelles dans une langue étrangères (si tel n'est pas le cas, on pourra parler de cacographie, ou d'hypercorrection). Ce mot s'emploie surtout pour les fautes de traduction dans les langues anciennes (latin, grec, hébreux, arabe classique).
Exemples de barbarismes :
- astérique, au lieu d'astérisque
- infractus au lieu d'infarctus (infarctus est lui aussi un barbarisme en latin, employé au lieu de infertum)
- intrasèque : déformation de intrinsèque
- omnibuler ou *obnibuler, au lieu de obnubiler.
- empruntes digitales, au lieu de empreintes
- périgrinations, au lieu de "pérégrinations"
Source Wikipedia
Publié dans Definition, mots rares et precieux | Marqué avec | Commentaires fermés sur Barbarisme – Definition

Solecisme – Definition

Un solécisme est une faute de langage qui enfreint les règles de la syntaxe et  non celles de la morphologie (c'est alors un barbarisme : la forme n'existe pas). Issu du latin soloecismus, du nom de la ville ancienne de Soles, en Asie Mineure, parce que, dans l'Antiquité, ses habitants étaient connus pour estropier la langue grecque. Employé volontairement, par exemple de manière plaisante, le solécisme peut être une figure de style ; en général, au quotidien, c'est une faute involontaire.

Exemple de solécisme :

« Après que tu sois parti », pour « Après que tu es parti ».

Contrairement à avant que, après que est suivi de l'indicatif : le fait relaté se situe dans le passé par rapport à la proposition principale, et a donc effectivement eu lieu (ou non), contrairement à ce qui suit avant que, qui n'est pas encore arrivé, et n'arrivera donc peut-être pas, ce qui justifie l'emploi du subjonctif.

Source Wikipedia

Publié dans Definition, mots rares et precieux | Marqué avec | Commentaires fermés sur Solecisme – Definition

Sauve le langage, Adopte un mot

Save the words : sauvez un mot

Bonne idée et belle réalisation pour ce site anglais "Save the Words". Dans cette magnifique animation sponsorisée par les dictionnaires Oxford, chacun de ces mots en voie de disparition supplie pour que vous l'adoptiez. Il s'agit ici de vieux mots anglophones, lorsque sur vous cliquez sur l'un d'eux, leur définition s'affiche ainsi qu'une invitation à une donation. Pour ma part je n'en connais aucun, et d'autres exemple en France et Québec ont développé cette idée de sauvegarde des mots surannés, désuets, inusités et autres synonymes...

Mots Dépôt, une fondation québequoise pour l'alphabétisation avait proposé cette campagne : acheter un mot revue jeunesse virgule

Dans la presse jeunesse, la revue Virgule aux Editions Faton, spécialisée dans le vocabulaire, l'éthymologie, la grammaire et l'orthographe propose à ses jeunes lecteurs d'adopter chaque mois un nouveau mot.

Parmi les attentes des lecteurs, certains mots sont deja réservés :

- croquignolet

- superfétatoire

- procrastination...

Merci à Presse-citron pour son jus précieux ;)

Publié dans mots rares et precieux, Orthographe | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Sauve le langage, Adopte un mot

Aware

Etre aware définiton : Be aware Vu par Jean-Claude Van Damme : "Y a des gensJean claude van damme qui n'ont pas réussi parce qu'ils ne sont pas aware, ils ne sont pas au courant. Ils ne sont pas à l'attention de savoir qu'ils existent"
Publié dans Expression, Personnages | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Aware

Verlan

Le verlan est une forme d'argot français qui consiste en l'inversion des syllabes d'un mot, parfois accompagnée d'« élision», un type d'apocope, afin d'éviter certaines impossibilités phonologique. C'est en inversant les syllabes de la locution adverbiale à l'envers que le terme de verlan a été créé. Aussi parle-t-on de formes verlanisées pour caractériser les vocables issus du verlan. Sans être connues sous le nom de verlan, les formes de métathèses en français les plus anciennes remontent au Moyen Âge et ont commencé à être utilisée par le peuple à partir du XVIe siècle mais l'usage du verlan s'est particulièrement développé à partir de la Seconde Guerre mondiale. Initialement utilisé comme langage cryptique dans les milieux ouvriers et immigrés de la banlieue parisienne, il s'est rapidement répandu à toutes les classes de population, notamment grâce à son usage au cinéma et en musique.

Histoire

Le verlan actuel s'est répandu en français depuis la deuxième moitié du XXe siècle mais l'inversion de lettres ou de syllabes, utilisée afin de créer un effet de style en littérature, date de plusieurs siècles. Cependant, les premières occurrence de verlan utilisées à l'oral afin de créer un langage cryptique, uniquement compréhensible par les initiés, sont difficiles à établir car peu de références historiques existent dans la littérature. Les plus anciennes formes de métathèses et autres jeux de mots attestées remontent au XIIe siècle avec Le Roman de Tristan et Iseut où Béroul transforme le prénom de Tristan en Tantris cependant, il n'est pas établi si de telles formes étaient utilisées dans le langage courant.

C'est ensuite au XVIe siècle et au XVIIe siècle que ces anagrammes et jeux de mots se sont multipliés. En 1690, Antoine Furetière, dans son Dictionnaire universel, donne pour définition de l'article « verjus » « On dit, c'est verjus ou jus vert pour dire : c'est la même chose », représente la forme la plus ancienne pouvant être assimilée avec certitude à du verlan. D'autres exemples apparaissent ensuite régulièrement dans la littérature

C'est au cours des années 1800 que l'utilisation du verlan dans la communication orale apparaît. Dans Les Sources De L'Argot Ancien, Lazare Sainéan rapporte le cas d'une lettre de bagnard surnommé « La Hyène » ayant daté sa lettre par « Lontou, 1842 » au lieu de Toulon, indiquant que le verlan était utilisé dans le milieu carcéral. Tout au long du XIXe siècle, l'usage d'argot tels que le verlan ou le Loucherbem se répand dans le langage des prisonniers, des forçats et de la pègre (Natalie Lefkowitz 1991).

Certains auteurs suggèrent que l'usage du verlan a connu une recrudescence durant l'Occupation (Natalie Lefkowitz 1991) mais ce n'est qu'à partir des années 1970 que son usage s'est répandu, l'apparition du terme verlan était elle-même datée à 1950.

Parlé à l'origine dans les banlieues françaises, le verlan est aujourd'hui employé en France et popularisé par certains chanteurs, comme Renaud dans Laisse béton, 1978 mais surtout par les nombreux groupes de rap français, comme NTM ou Assassin, mais aussi quelques cinéastes (Claude Zidi, Les Ripoux, 1984).

Jacques Dutronc avait utilisé du verlan en 1971 : J'avais la vellecère qui zéfait des gueuvas (J'avais la cervelle qui faisait des vagues). À l'époque, la chanson passa inaperçue.

Au cours des années 1970 et 1980, le verlan est couramment parlé dans les banlieues. Il a été constitutif d'une identité des habitants de ces banlieues. Après les blousons noirs (vêtement porté par les rockers et ancien synonyme de voyou) qui semblent avoir colporté ce langage des temps anciens, la nouvelle génération des jeunes de banlieues, se sont approprié celui-ci, en l'intégrant à leur culture.

Le début des années 1990, marqué par l'émergence du mouvement hip-hop, représente le début d'une réintroduction massive du verlan dans le langage parlé en France et surtout au sein des nouvelles générations. L'essor du rap a fortement contribué à la dissémination du verlan dans la population française Le verlan a permis aux amateurs de rap et aux rappeurs à la fois de se démarquer et d'apporter une nouvelle identité plus marginale. Les textes rappés sont parfois des laboratoires du verlan : ils sont basés davantage sur le rythme et le ton que sur les harmonies, les allitérations sont omniprésentes, ce qui pousse les rappeurs à inventer au besoin des mots ou de populariser des mots en verlan encore peu connus.

Des groupes comme NTM, Sages Poètes de la Rue ou encore le Ministère AMER, précurseurs de la scène rap française, sont les principaux acteurs du retour du verlan dans le pays. Leurs contributions ont porté autant sur les néologismes verlanisés que sur le rétablissement d'anciens termes déjà utilisés.

En 2004, un certain verlan (essentiellement constitué d'un vocabulaire) a fini par être plus ou moins compris et utilisé par toutes les couches de la société, ce qui en fait un langage en cours de démocratisation loin de son image plutôt marginale initiale. Toutefois, il existe quelques poches géographiques dans lesquelles un verlan très "pur"/"dur" est utilisé quotidiennement. Un tel langage associé à un accent particulier est assurément incompréhensible au non initié et rempli ainsi la fonction première d'un argot : ne pas être compris des non initiés.

Le développement des nouveaux moyens de communication, le SMS en tête, a rendu pratique le verlan, notamment en raison du caractère raccourci des formes verlanisées bien plus rapides à taper sur des claviers que leurs équivalents dans la langue française officielle. Cela a conduit des représentants de couches sociales moyennes et élevées, grands consommateurs de ces nouveaux outils personnels de communication, à utiliser le verlan et à le comprendre.

Exemples Le tableau ci-dessous récapitule et donne des exemples d'une telle formation (la case est laissée en blanc lorsque la modification ne s'applique pas au mot)
mot initial Modif. dern. voyelle Découpage Inversion Troncation
Herbe Herbeuh Her-beuh Beuh-er Beuh
Bizarre Bi-zar Zar-bi Zarb'
niquer ni-quer ké-ni kénn'
moi m-oua ouam
poil p-oil oil-p oilpé
flic flikeuh fli-keuh keuh-fli keuf
ça ç-a ass
choper cho-pé pé-cho
cigarette ci-garette garette-ci garo
discret discreu di-screu screudi screud'
arabe arabeuh ara-beuh beuh-ara beur
énervé énerv' éner-v vénère
"n'importe" "quoi" "nimport'" "quoi" "nin-port'" "k-oi" "portnin" "oik" "portna" "wak"
Application à des expressions Le procédé décrit ci-dessus peut s'appliquer non seulement à des mots, mais aussi à des expressions. Ainsi, "comme-ça" peut se traduire par "ça-comme" en verlan. De même pour "ce-soir" qui donne "soir-ce". Usage récursif Parfois, l'usage fait apparaître des mots qui sont le verlan d'un verlan. On appelle parfois cette construction un double verlan. Exemple : reubeu ou rebeu = beur = "Arabe". On retrouve l'ordre des consonnes du mot d'origine, mais les voyelles ont été modifiées. L'autre usage pour "Arabe" étant "rabza". Féminisé, "rebeu" devient "rebeuze" (équivalent de beurette). feumeu = meuf = "femme" Entrée dans le langage courant Le succès d'un mot de verlan peut même faire oublier le mot qui est à son origine. Exemple :  jobard a donné barjo, mais des jeunes gens qui entendent aujourd'hui jobard, peu usité, y verraient un verlan de barjo. Source Wikipedia
Publié dans Expression, mots rares et precieux | Marqué avec | Commentaires fermés sur Verlan

Mots d’excuse

"Mots d'excuse"  de Patrice Romain ou quand les parents écrivent aux enseignants.

mots d'excuse le livreCe livre recueille 20 ans de perles écrites, mots d'excuses et justification d'absences ou de retard, de contestations de notes. Ces billets souvent très drôles, parfois un peu tirés par les cheveux en disent long sur les rapports entre profs et parents d'élèves. Ces réflexions et tentatives de connexion parents-enseignants sont en tous cas un bon reflêt de notre société. C'est quand même impressionnant de voir que les parents non plus ne savent pas écrire, à moins que ces mots ne soient tous des fake !   Voici un florilège et morceaux choisis.

Attention les extraits suivants ne sont pas forcément tous tirés du livre de Patrice Romain mais ce sont tous de soit-disant authentiques "mots d'excuse" et les fautes d'orthographe sont du copié-collé.

La bande vieille peau : "Madame, Irène sait déchirer la jambe a un fil de ronce. Je lui ai mit de l'alcool et une bande vieille peau autour. Je vous demanderai qu'elle ne joue pas à la récréation. Merci" Les poux : «Il est arrivé une catastrophe à la maison hier soir: Julie est revenu de l’école avec des poux pleins la tête. Nous lui avons coupé les cheveus pour la soignée. C’est pour sa quelle porte un bonnet. Merci quelle le garde en classe passque comme sa sa évite quelle en ai d’autres et en plus elle a un peu honte avec ses cheveus coupes. Merci monsieur, on va sans sortir vous en faite pas" Retard : «Vous me demandez un mot d’excuse pour le retard exceptionnel de Charlotte. Soit. Ne pensez-vous pas cependant qu’à l’heure où se prépare peut-être la 3e Guerre mondiale il y a des choses plus importantes dans la vie? Salutations distinguéesPassque : «Veuiller escusé mon fils qui en se moman na pas le tant de faire ses devoirs passque je suis encore enceinte passque mon ex mari est revenu me voire et sa na pas loupé pourtan sétait juste une fois. Du cou je vomi tout le tant et Franck pleure a la maison passque je cri et il doit socupé de ses frères et sœurs mais moi je ne peus pasBranché : "Monsieur le Directeur, Norbert s'est électrifié en reparant une lampe s'est pourquoi il a une ampoule à sa main bande dont je vous mets au courant." Tensions maître-élève : «Je vous conseille de vous abonner au canard enchainé. Vous verrez alors  que ce qu’a fait Johnatan n’est rien en comparaison d’autres personnes plus puissantes qui sen sortent les mains propres. Pourquoi alors le punir? Salutations.» Remerciements «Nous tenons, ma femme et moi, à vous souhaitez un joyeux Noël et une bonne année. Veuillez trouvé ci-joint un petit billet pour vos étrennes. PS : si nous le fesons pas,  c’est surement pa votre ministre qui le fera!»
Publié dans Livres, Orthographe | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Mots d’excuse

Moundir, les perles !

- Moi je ne m'en explique pas  pourquoiMoundir les perles - Pour ce qui est de ma part, hier, j'en prends pas apte - Lorsque j'ai vu ton visage assis sur le fauteuil - Je transpire du genou, j'ai jamais transpiré du genou comme ça ! C'est la meilleure des sages des décisions - Achète toi des sujet est des verbes est n'oublie pas les mots aussi ! Merci à l'excellente page Facebook créée pour l'occasion par Bénédicte Vidal  : Moundir, l'aventurier de l'amour et de la langue française ! [caption id="attachment_250" align="aligncenter" width="527" caption="Moundir : Aventurier de l'amour et de la langue française"]Moundir Aventurier de l'amour et de la langue française[/caption] Moundir Best of en video "Quand Sinda arrive, y'a une forme de 14 juillet qui monte en moi" : "Je suis assez ému même si je ne le montre pas au niveau de mes yeux"
Publié dans mots rares et precieux, Personnages | Marqué avec , , | Commentaires fermés sur Moundir, les perles !