Archives de catégorie : Expression

Les meilleures citations de Jean Claude Van Damme

https://www.facebook.com/voici/videos/10153876064756641/
Publié dans Expression, Personnages | Commentaires fermés sur Les meilleures citations de Jean Claude Van Damme

Le rire est à l’homme ce que la bière est à la pression

citations de Pierre Deproges Citations de Pierre Desproges aux éditions du Seuil  
Publié dans Expression, Personnages | Commentaires fermés sur Le rire est à l’homme ce que la bière est à la pression

Pioncif

Formule d'une telle banalité qu'elle provoque l'assoupissement instantané de l'auditoire. Alain Créhange, Dictionnaire des mots-valises "Le Pornithorynque est un salopare"
Publié dans Detournements, Expression, Livres | Marqué avec | Commentaires fermés sur Pioncif

Expressions de Pierre Desproges

"Ne l'oublions jamais, le Président de la République est le gardien de la constitution. Et pendant qu'y fait ça, il est pas au bistro." Pierre Desproges - Fonds de tiroir

Biographie de Pierre Desproges : Né le 9 mai 1939 à Pantin, Pierre Desproges a d'abord été journaliste à L'Aurore puis chroniqueur dans l'émission télévisée Le Petit rapporteur sur TF1.Il a également participé à plusieurs émissions de radio sur France Inter : successivement Les Parasites sur l'antenne, le Tribunal des flagrants délires, où il se fait procureur, et enfin quotidiennement Chroniques de la haine ordinaire. Il créa également sur France 3 La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède. Pierre Desproges est mort en 1988. L'ensemble de son œuvre a paru aux Éditions du Seuil. (Source Amazon)

Voir aussi les Brèves de comptoir
Publié dans Expression, Personnages | Marqué avec | Commentaires fermés sur Expressions de Pierre Desproges

Phrases cultes de Pierre Desproges

desproges-expressions
Publié dans Expression, Personnages | Commentaires fermés sur Phrases cultes de Pierre Desproges

« Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement »

Avant donc que d'écrire, apprenez à penser. Selon que notre idée est plus ou moins obscure, L'expression la suit, ou moins nette, ou plus pure. Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément. Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage, Polissez-le sans cesse, et le repolissez, Ajoutez quelquefois, et souvent effacez. Un sot trouve toujours un plus sot qui l'admire. Il n'est point de serpent ni de monstre odieux, Qui par l'art imité ne puisse plaire aux yeux, D'un pinceau délicat l'artifice agréable Du plus affreux objet fait un objet aimable. Qu'en un lieu, qu'en un jour, un seul fait accompli Tienne jusqu'à la fin le théâtre rempli. Soyez plutôt maçon, si c'est votre talent. Ce qu'on ne doit point voir, qu'un récit nous l'expose : Les yeux en le voyant saisiront mieux la chose ; Mais il est des objets que l'art judicieux Doit offrir à l'oreille et reculer des yeux.   Nicolas Boileau /Horace
Publié dans Expression, Poésie | Marqué avec | Commentaires fermés sur « Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement »

On a toujours besoin d’un plus petit que soi

... Pour lui casser la gueule" Par Jean Valton
Publié dans Expression | Commentaires fermés sur On a toujours besoin d’un plus petit que soi

Car le mot, c’est le Verbe, et le Verbe, c’est Dieu

Extrait d'un poème de Victor Hugo, les Contemplations. Livre I (Parution 1855, Aurore : C'est le livre de la jeunesse évoquant les souvenirs de collège du poète, ses premiers émois amoureux et ses premières luttes littéraires)   Victor Hugo Contemplations Livre 1 ...

"J'existais avant l'âme, Adam n'est pas mon père. J'étais même avant toi; tu n'aurais pu, lumière, Sortir sans moi du gouffre où tout rampe enchaîné; Mon nom est Fiat Lux, et je suis ton aîné!" Oui, tout-puissant! tel est le mot. Fou qui s'en joue! Quand l'erreur fait un noeud dans l'homme, il le dénoue. Il est foudre dans l'ombre et ver dans le fruit mûr. Il sort d'une trompette, il tremble sur un mur, Et Balthazar chancelle, et Jéricho s'écroule. Il s'incorpore au peuple, étant lui-même foule. Il est vie, esprit, germe, ouragan, vertu, feu; Car le mot, c'est le Verbe, et le Verbe, c'est Dieu."

Voir le poeme entier Prologue de l'évangile selon Jean par Louis Segond "Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu."  
Publié dans Expression, Livres, Poésie | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Car le mot, c’est le Verbe, et le Verbe, c’est Dieu

Advienne que Pourrave

advienne que pourrave Merci à Violette Sbep et son excellent Sois belle et parle pour le partage ;) Dans la meme veine et surtout dans les com' voir aussi Faire des plans sur la commode (très bon !) Tu prêches un convertible et bien sûr, sauter du coca light
Publié dans Detournements, Expression | Marqué avec | Commentaires fermés sur Advienne que Pourrave

Les brèves de comptoir

Depuis 1988, le succès en librairie de ces ouvrages est tel que l'expression de Jean-Marie Gourio «Brèves de comptoir» fait son entrée dans le dictionnaire. Avec plus de 1,8 million d'exemplaires vendus, les "Brèves de comptoir", citations authentiques recueillies dans les bistrots par Jean-Marie Gourio, et adaptées plusieurs fois au théâtre par Jean-Michel Ribes, deviennent un film réunissant une impressionnante brochette d'acteurs : François Morel, Didier Bénureau, Annie Grégorio, Régis Laspalès, Yolande Moreau, Valérie Mairesse, Bruno Solo, Laurent Stocker et Serge Bagdassarian, André Dussollier et Dominique Pinon comptent parmi les 75 comédiens qui se succèdent au bistrot, incarnant autant de personnages anonymes et attachants qui refont le monde sur le zinc, sous la direction de Jean-Michel Ribes.

Christian Pereira et Didier Benureau dans le film Breves de comptoir

Applaudies au théâtre par 750.000 spectateurs à l'occasion de trois spectacles successifs, les "Brèves de comptoir" revisitent l'actualité, la politique, la philosophie ou les moeurs par des traits d'esprits avec absurdité, humour noir ou poésie. "Sans tragique, il n'y a pas de drôlerie. J'espère que le film Les Brèves de Comptoir porte l'émotion de ces gens-là qui ressentent souvent solitude et désarroi à travers la gaieté. Ces phrases qui font les brèves de comptoir, sont des issues de secours", ajoute Jean-Michel Ribes, inquiet au passage de la raréfaction des bistrots.

Ces citations, issues de la France des bistrots n'ont pas vieilli et sont toujours aussi drôles à lire qu'à entendre. Entre mots d'esprit caustiques, bêtises, horreurs et vérités teintées d'humour, voici un florilège du livre "Brèves de comptoir" :

- "Le plus grand silence, c'est quand on est mort, sauf des fois y'a une taupe qui se cogne" - "Le Tibet, c'est montagnard. D'ailleurs, dalaï-lama, ça fait tyrollien" - "Le plus grand intellectuel du monde, même pour les courses il se fait une liste" - "Je suis chômeur occasionnel et en ce moment c'est l'occasion" - "Si tu bois de la bière sans alcool, ça fait encore plus alcoolique" - "Les familles recomposées, moi la mienne tout le monde est mort, elle est décomposée" - "La terrasse, ça fait vacances, alors que le comptoir, ça fait boulot" Source AFP  
Publié dans Expression, Livres, Personnages | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Les brèves de comptoir