Les albums « Martine »

Et leurs détournements !

martine audience blogmartine temoin de jehova

martine jambe en chienMartine apero facebook

Les albums Martine sont universels. Egalement appelée Marika, ou Debbie, Miya, Anita, Mary, Steffy, cette série d’albums a déja été traduite en 50 langues et continue d’être éditée sur tous les continents. En 1954 sort le premier opus « Martine à la ferme » aux Editions Casterman.

Martine a la ferme

Cette petite fille connue dans le monde entier a toujours conservé le même illustrateur, Marcel Marlier. Le style a un peu évolué mais il est d’un réalisme naïf, beaucoup de pastel, il réalise des illustrations avec un grand soucis du détail, un soin tout particulier est apporté aux décors et aux expressions des personnages. Cette  littérature jeunesse fait tellement partie de nos classiques que ses couvertures ont fait l’objet de détournements plutot comiques. En 2007 un site met en ligne un « Martine Cover Generator« , outil qui permet de générer des créations originales ou parodies sur les illustrations d’albums authentiques. Cette page connait un succès tel que son administrateur (Tremechan ?) est gentiment prié par les éditions Casterman de fermer son service suite à des plainte de parents. Aussi les éditeurs craignent que l’on considère les personnages de Martine comme des images libres de droit. Heureusement d’autres sites permettent encore ce système de création détournée, sur Nintendo-town par exemple, ce site met également en avant une sélection des plus récentes, des mieux notées. les « Top Martine » bien drôles surtout parce qu’il est possible de coller à l’actualité immédiate. J’espère que celle sur La mère Courjault ne fera pas partie du top 50 trop longtemps ! (Merci pour sa participation dans « Martine achète un congélo » 😉 )


Ce contenu a été publié dans Detournements, Livres, Personnages, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.